La litière du chat, comment bien la choisir ?

Qui dit vivre avec un Chat, dit Litière. Enfin, pas seulement, mais c’est ce point précis que j’approfondis ici. Parce que la litière fait partie des éléments essentiels d’une cohabitation réussie. Il existe tellement de substrats possibles que c’est normal d’hésiter… Un mauvais choix pouvant entraîner des éliminations hors du bac.

Alors voici un petit guide pour bien choisir.

Quel Substrat Possible ?

La Végétale, la Minérale, la Silice, l’Agglomérante.

Substrat végétal : bois

 – La Végétale. Les choix en sont presque infinis ! A base de sciures, de fibres, de copeaux de bois… Elles peuvent être de pin, de sapin, de lin, de rafle de maïs (= le cœur de l’épi), de paille, de chanvre, d’orges, de coques, des fibres de cacao, de fruits ou de pois, de papiers recyclés… Certains absorbant plus que d’autres.

Substrat végétal : papier recyclé

Bref, il y a en a pour tous les goûts, tous les styles, toutes les envies ! Une bonne nouvelle, n’est-ce pas ?!

 

Substrat végétal : maïs

La réelle particularité du substrat végétal : il est biodégradable. La Norme NF Environnement permettra de faire plus facilement son choix (détaillé dans Info Plus).

 

Substrat Minéral

– La Minérale. Elle est composée de granulés d’argile pour l’absorption des liquides… Moins celle des odeurs. Parfois son utilisation nécessite un nettoyage plus fréquent.

– La Silice. C’est vrai qu’elle est chouette avec beaucoup de qualités non négligeables. On la retrouve en petits cristaux, en perles mais aussi en gel.

Substrat Silice

Ce mélange de Zéolithes absorbe vraiment bien les liquides, retient vraiment bien les odeurs et dure vraiment longtemps.

MAIS A SAVOIR : Il y a quelques années, une étude a mis en évidence sa nocivité pour les voies respiratoires. La cause ? La poussière qu’elle dégage.

Pour éviter tout risque : la remplacer en extérieur ou dans une grande pièce bien aérée (encore une bonne raison d’un bac sans toit !), et ni vous ni votre chat ne doit y plonger son nez ni l’inhaler !

 

L’Agglomérante.

– L’agglomérante. Un substrat agglomérant est tout simplement un substrat qui s’agglomère au contact de l’urine, se transformant en une sorte de galette qu’il est alors facile de ramasser. Au niveau nettoyage, c’est plus simple et plus pratique. En général, c’est également très efficace au niveau de l’absorbtion des odeurs.

Comme je viens de l’écrire, respirer la silice peut être néfaste. Mais je ne suis pas sûre que respirer les autres substrats ne soient pas « gênants » non plus. Donc, je pense que quelque soit le substrat que nous choisissons, il faut faire attention, éviter de respirer la poussière qu’elle dégage et la changer dans une pièce aérée.

Personnellement, je propose de l’agglomérante très fine à mes chats. Ils la grattent, peuvent recouvrir facilement, cela ne leur gêne pas les pattes…

 Comment Choisir le Substrat qui convient ?

  • Une photo de chat, quand même ! Histoire d’avoir un peu de beauté dans cet article !

     – Votre chat est cool et s’adapte facilement, en tout cas au niveau de la litière : dans ce cas là, vous avez de la chance et pouvez choisir celle qui vous convient également.

  •  – Votre chat a de réelles préférences (au final, c’est normal, et puis c’est de ses toilettes à lui qu’il est question !) Dans ce cas là, la meilleure des façons pour bien choisir est de tester.
  • * Deux manières possibles : en proposant plusieurs bacs avec des substrats différents OU en proposant un substrat après l’autre.
  •          – Si votre chat aime : il éliminera dans son bac (à condition que celui-ci soit bien placé et bien adapté).
  •          – Si votre chat n’aime pas : il y a de fortes possibilités qu’il élimine à côté du bac.

Le Substrat Parfumé…

Un substrat parfumé c’est un peu :

Comme si vous peigniez une toile magnifique et que, chaque fois que vous avez le dos tourné, quelqu’un la recouvre avec un dessin au stylo.

Comme si vous étiez en train d’écrire un livre exceptionnel et que, sitôt le dos tourné, on recouvrait vos pages des blagues de Toto.

Moustache bébé !

Comme si vous preniez le temps d’aménager votre petite pièce à vous et que, dès le dos tourné, elle se transforme en garage plein de cambouis et de saletés…

Comme si de toute façon, à chaque fois, quoi que vous fassiez, il y a toujours cette odeur, forte et gênante,qui couvre toutes les autres odeurs et dont vous ne pouvez vous dépétrer…

… A force, vous n’utiserez plus votre toile, votre table d’écriture, votre petite pièce et vous trouverez un autre endroit où votre travail sera « mieux apprécié et regardé » sans aucune interférence !…

En gros, pour faire simple, je ne la recommande pas du tout du tout du tout du tout ! Bref, c’est une fausse bonne idée qui risque d’entrainer des éliminations du chat partout sauf dans le bac ! Le bac, c’est les toilettes du chat, et rien que ses toilettes, zone de soulagement et de messages… Laissons-la lui.

Comment Changer de Substrat ?

Whiskies et Moustache !

Comme souvent pour nos chats, par habituation. Doucement, tranquillement, étape par étape, en s’adaptant à sa sensibilité.

En général je recommande de commencer par 1/3 – 2/3 : on met un tiers du nouveau substrat dans le bac. Puis 2/3 – 1/3 : on met deux tiers du nouveau substrat dans le bac. Enfin on remplace complètement l’ancien par le nouveau.

Infos Plus.

Les Déjections : Meilleure est la nourriture de votre chat, moins elles seront « parfumées » et « abondantes ».

Les Bacs : Un bon substrat ne suffit pas. Le choix et l’emplacement du bac sont tout aussi importants. La plupart de nos félins d’amour préfèreront un bac ouvert (donc sans toit ni porte), assez grand, souvent des rebords assez haut et dans un lieu avec du passage (en tout cas pas isolé). Pour aller plus loin « litière ».

Le Nettoyage : Pas à chaque élimination. En effet, le comportement éliminatoire du chat n’est pas seulement pour soulager sa vessie mais aussi pour communiquer – un mémo pour lui et/ou pour les êtres qui l’entourent. Ses éliminations s’apparentent à des post it. C’est important pour nos chats de retrouver leurs messages, leurs odeurs (un nettoyage trop fréquent peut entrainer des éliminations hors du bac). Donc on nettoie tous les deux/trois jours en s’adaptant au nombre de chats de la cohabitation et à leurs comportements éliminatoires.

Toujours dans la même optique : on lave avec le moins d’odeur possible, par exemple avec de l’eau ultra bouillante.

Mon Ptit Pluche…

La Taille du Substrat : Certaines granules, certains substrats, sont gros, épais. Bref, ils peuvent être inconfortables pour les pattes de nos chats, voire un peu « blessants ». Si c’est le cas, le chat se désinteressera de sa litière pour privilégier un endroit et des textures qui lui conviendront mieux.

Le Papier Journal : NE PAS EN METTRE DANS LA LITIERE ! L’encre est faite de produits chimiques qui deviennent toxiquent avec l’urine (Arghhh cet amoniac que l’on retrouve si souvent !).

La Norme NF Environnement : elle apporte une garantie d’un produit plus écologique (utilisation de matières premières limitant la consommation de ressources non renouvellables, réduction des substances dangereuses utilisées…) et performant (pouvoir aborbant, la limitation des odeurs et la faible quantité de poussière).

 

J’espère que ce voyage dans le monde incroyable de la litière de nos petits chats d’amour vous a, sinon passionné, en tout cas aidé à y voir plus clair !

 

 

 

 

 

Partager cet article sur les réseaux sociaux