Adoption : Comment bien choisir son Chat

C’est décidé ! Nous allons adopter un petit chat. Oui, mais… Mâle ou Femelle ? De race ou de gouttière ? D’élevage ou de refuge ? Chaton ou Chat ? Un ou plusieurs ? Les questions fusent et la tension monte. Comment bien choisir son chat ? Comment être sûr de ne pas se tromper ?

Ce qui Compte surtout : l’Histoire du Chat et Ce que vous Souhaitez.

Chaton ou Chat ?

– Le Chaton sera dans l’exploration, la découverte, le jeu, avec de longs moments de repos. Il est également dans la phase d’apprentissage. Il faut accepter qu’il nous fasse tomber un bibelot, abîme le rideau, ou renverse un verre d’eau… Il sera aussi un amour dont les cabrioles nous feront bien rire comme ses moments de tendresse nous feront craquer. Il est important d’avoir de la patience avec un animal… Encore plus avec un tout jeune 🙂 !

– Le Chat Adulte est, en général, plus calme, ou du moins un peu plus calme ! Il n’est plus le « bébé que l’on doit gérer » mais un véritable complice. « L’ami » fidèle et plein d’amour. S’il a toujours connu la vie en extérieur, il aura également plus de difficultés qu’un chaton à s’habituer à une vie sans (voire ne réussira pas).

-Un Vieux Chat. Bah oui ! Dans un refuge, ils ne sont pas toujours jeunes et pimpants. Il y a aussi, hélas, de vieux matous qui n’aspirent qu’a trouver amour, complicité et paisibilité avec une famille aimante et bienveillante. Il aura peut être juste besoin d’un peu plus de calme, de confort, de tranquillité. Son « grand âge » ne gâchera en rien le lien unique qui se créera !

Femelle ou Mâle  ? 

Bonne nouvelle ! Que votre choix se porte sur un mâle ou plutôt sur une femelle, finalement, cela ne changera pas grand chose ! Donc écoutez-votre cœur sans vous laisser influencer/bloquer par ce critère. Par contre :

– Un mâle non stérilisé risque de partir/s’enfuir sur de très très longues distances, et ce, sur de très très longues périodes, pour retrouver une femelle en chaleur. Il y a également le risque de bagarres avec les autres mâles. De plus, il arrive durant ces périodes, qu’il y ait des éliminations hors bacs.

– Une femelle non stérilisée aura des chaleurs avec les miaulements qui vont avec, le fait que cela attire tous les mâles, les bagarres (et donc blessures) que cela peut déclencher. Sans parler des éliminations/marquages hors bacs.

– Stériliser son animal augmenterait son espérance de vie ! Pourquoi ? Côté pratique, le chat fugue moins, se bagarre moins, se blesse donc moins… De plus, pour les chattes, les tumeurs mammaires et les infections utérines seraient beaucoup plus rares.  Quel bonheur de vivre avec son chat encore PLUS longtemps !

– Le petit truc en plus : cela évite une surpopulation… Ils sont déjà un tel nombre laissé pour compte, abandonné, en refuge…

De Race ou de Gouttière ? 

Là encore, c’est selon vos préférences, ce que vous recherchez et votre budget !

Par contre : il est vrai qu’en fonction de la race, il y a certains éléments dont il faut tenir compte. En effet, certains chats sont très grands et pèsent leurs poids, tels que le Maine Coon ou le Savannah. D’autres ont des poils très longs faisant rapidement des bourres, ce qui nécessite un brossage régulier, comme le British Longhair, le persan ou encore le Norvégien. Certains encore ont une santé plus fragile – au niveau respiratoire, des yeux, des oreilles… –  tels que l’Himalayen ou le Persan…

D’Elevage, de Refuge ou de Particulier ? 

Cela dépend du chat que vous souhaitez !

  • Un chat de race se trouvera – et donc s’adoptera – le plus facilement, chez un éleveur,
  • Dans un refuge, vous trouverez des chats abandonnés qui n’attendent qu’à être adoptés, accueillis, par une famille qui les acceptera et les aimera, avec leurs casseroles, avec leurs passés, avec leurs âges…
  • Auprès d’un particulier, et bien, ce n’est pas un professionnel mais, en général, une personne qui ne peut ou ne veut garder le chat.on.

– Pour rappel, pour l’adoption du chaton : il est important qu’il soit sevré alimentairement mais pas que ! Il y a également le sevrage « affectif »,  qui amène au « détachement ». Pour faire simple, c’est un sevrage au niveau éducatif et affectif : c’est lorsque le chaton a toutes les clés en pattes pour s’en sortir tout seul ! L’adoption du chaton devrait donc se faire autour de ses 3/4 mois, une fois qu’il est assez grand pour vivre sans sa mère.

Un ou Plusieurs Chats ?

Pour ce choix, quelques critères importants doivent être pris en compte :

– Si vous avez déjà un chat : être sûr qu’il s’entend bien avec ses congénères, qu’il est habitué avant de le faire cohabiter avec un nouveau chat !

Cela pourrait être moi… S’ils étaient SUR ma tête ! 🙂

– Si vous avez déjà un chat très âgé ou en mauvaise santé : être sûr que l’arrivée d’un nouvel animal sera gérable pour lui qui recherche peut-être juste paix et repos (encore plus vrai si l’idée est d’adopter un chaton, avec son énergie  de folie !),

– Si vous habitez dans un petit espace : être sûr qu’il sera suffisant pour l’arrivée d’un nouveau chat et une bonne cohabitation générale. Un chat a besoin d’un minimum d’espace pour être bien. De plus il vit en 3D.

 

– Les petits trucs en plus à ne pas oublier :

  • Une augmentation des budgets : vétérinaire, alimentation, aménagement, jeux, pensions…
  • Une multiplication des aménagements : litières, gamelles, couchages, jouets, griffoirs, espace de vie des chats… (Enrichir l’environnement)
  • Une nouvelle organisation : par exemple pour les départs en vacances, deux chats c’est deux fois plus de bagages pour chat dans la voiture, le train etc…, c’est deux places en pension… (gérer les vacances)

 

Et maintenant ? C’est parti ! Pour une nouvelle vie où on ne s’ennuie jamais, car c’est cela la vie avec un chat… On ne s’ennuie jamais ! Et surtout « Quel plus beau cadeau que l’amour d’un chat? » Charles Dickens

 

Cet article vous a aidé ? Je vous invite à jeter un œil sur celui-ci : offrir un animal ( à le partager aussi 🙂 ):

Partager cet article sur les réseaux sociaux