Pour éviter la galère, choisissons la bonne litière !


litiere chat Il serait légitime de croire que c'est aussi simple que d'acheter une baguette à la boulangerie, ou notre magasine préféré au kiosque.
Pas du tout.
Tout d'un coup, on se retrouve devant tous ces choix et toutes ces questions...

Avec ou sans toit ?
Si avec toit, faut-il une porte ?
Petit ou grand ? A bords hauts ou très bas ? Rectangle, oval ou d'angle ?
Et le substrat ? Le nettoyage ? L'emplacement ? Le nombre ?...

Aïe ! Faire le bon choix devient alors plus compliqué que prévu... D'autant plus qu'il est souvent accompagné de cette petite inquiètude que notre minet adoré préfère le canapé, la couette ou nos chaussures, à sa belle litière installée tout spécialement pour lui.

Quel est le mieux, le best du best, le topissime de la litière, pour que notre petit chat d'amour se sente bien avec ce qui lui est proposé (surtout imposé) ?

La clé de tout ?

Tenir compte de ce dont il a besoin, lui ! De ses nécessités, pas des notres !
Se rappeler, et surtout ne pas l'oublier, qu'un chat n'élimine pas dans le but unique de se soulager mais aussi pour communiquer !

Commençons donc par le commencement : avec ou sans toit.

Sans toit.
Oui, il existe de nombreux arguments contre un bac ouvert.
Le premier : ouvert cela sent mauvais (et c'est moche en plus).
C'est vrai... En parti, pas tout à fait, en réalité.
Pour éviter les odeurs, il suffit de ramasser plus régulièrement les éliminations de notre chat (sans, pour autant, rester derrière lui en attendant avec impatience qu'il termine... rien de tel pour transformer le lieu en zone insécure. Et puis, laissez-lui le temps « de dire ce qu'il a à dire », de « communiquer » justement).
Moins d'odeur, beaucoup plus hygiénique, et plus confortable pour votre chat qui appréciera ce respect de lui offrir une litière propre.
Et puis fermé...
Je vous invite à y glisser votre tête (promis, cela restera entre nous). Ceci afin que vous vous rendiez compte par vous-même, de l'odeur que cela dégage, une litière fermée. Imaginez ensuite que vous souhaitez que votre chat, dont l'odorat est beaucoup plus développé que le notre, s'y enferme tout entier pour éliminer... Le pauvre... Le carrelage juste devant ce bac de torture, devient beaucoup plus attirant tout d'un coup.
Avec tout cela n'oublions pas non plus le côté pratique. Certains chats sont très hauts sur pattes, légèrement enrobés ou encore apprécient de se mettre bien debout et d'être libre dans l'espace et les mouvements pour leur élimination. Le toit restreint, bloque et contraint énormément le chat... La encore, il trouvera sans doute un espace beaucoup plus attrayant pour se soulager.

Première étape franchie. Ouf, déjà une bonne chose de faite !

Pour la seconde... La forme du bac n'est pas aussi importante que sa taille et la hauteur de ses bords. Votre chat doit en effet pouvoir correctement se placer. Un bac trop petit rendra son aisance périlleuse tout comme des bords trop bas. En effet, certains chats aiment s'adosser, ou simplement y prendre appuie. Des rebords trop bas peuvent devenir synonymes de « débordements malencontreux ».
Sur ce point, précisons que le choix dépend de VOTRE chat avant tout : un chat sénior, encore tout petit, ou avec des difficultés à se mouvoir, pourra difficilement enjamber ce bac. Il faudra alors opter pour un bac aux bords plus bas, facilement franchissables.

Et pour le nombre ?

Il est souvent recommandé d'avoir un bac de plus que le nombre de chats dans la cohabitation. C'est vrai, c'est le must du must. Au moins, autant de bacs qu'il y a de chats sera une bonne chose. Même avec un seul chat, avoir deux litières peut être préférable. Certains chats préfèrent, en effet, séparer urines et fécès.
Il est également fortement conseillé de ne pas disposer tous les bacs les uns à côté des autres. Préférez les espacer : si, pour une raison, votre matou ne se sent pas en sécurité près d'une litière (un congénère à proximité, Médor, beaucoup de bruits etc.), hop ! Il peut utiliser la seconde ! Ouf, le tour est joué, la chatastrophe du pipi sur le canapé a été évitée !
En ce qui concerne leurs emplacements, un lieu avec du passage plaira (pas dans l'excès non plus). Evitez le fameux « caché dans le noir, dans un placard, au fond d'une pièce ou dans la cave, isolé de tous et de tout ».
Hé oui ! Rappelez-vous ! Le chat élimine pour se soulager mais aussi, et beaucoup, pour communiquer... Personnellement, où préféreriez-vous coller votre post'it au message important ? Dans le placard sous la boîte de décorations de Noël ou sur la porte du frigo ?... Pareil pour votre petit chat !

Le dernier point, ne l'oublions pas, le substrat... Haha !

Pas seulement un choix important mais délicat aussi. Certains chats, cools, sereins, pas du tout fragiles, acceptent tous les substrats possibles avec une facilité d'adaptation déconcertante. Ils acceptent de passer du végétal à la silice, en passant par tout et n'importe quoi, sans aucun souci. Pour d'autres chats, par contre, c'est loin d'être aussi simple. Ils restent fidèles à leur préférence : un changement de substrat devra alors se réaliser en douceur.
Là encore, plus que jamais, essayez de tenir compte des préférences de votre chat. Un substrat fin, agglomérant, a tendance à convenir facilement. Plus agréable pour lui, mais aussi pour nous : on peut enlever les gallettes d'urines et les fécès beaucoup plus facilement donc plus hygiénique.
(Faire attention a la silice : elle peut provoquer des difficultés respiratoires voire plus.)
Votre chat a tendance à gratter et en mettre partout ? Pourquoi ne pas disposer un tapis adapté (il en existe sur le marché) ou un grand set spécial activités ? Cela rendra l'entretien de l'espace où est disposée la litière beaucoup moins rébarbatif !

D'ailleurs, l'entretien !

Il est important d'enlever régulièrement urine et fécès mais pas dès l'élimination terminée (pourquoi pas tous les matins).
Pas la peine non plus, de laisser le bac se transformer en champ de mines qui fera se détourner votre chat de sa litière, et qui parfumera d'une odeur nauséabonde toute la pièce.
Le truc et astuce de mettre de l'eau de javel (qui reste un élément toxique) dans le bac... On oublie ! Tout comme d'autres produits odorants et/ou toxiques, qui peuvent bloquer l'envie de votre chat d'utiliser sa litière pour éliminer/communiquer. Préférez l'eau ultra bouillante.

Encore une fois, l'essentiel pour que votre chat utilise sa litière, est de tenir compte de son tempérement propre, de ce dont il a besoin, de ce qu'il aime ou n'aime pas.
Pour que votre cohabitation fonctionne, que vous viviez en harmonie et dans la confiance, il est important d'apprendre à l'écouter et le comprendre, comme lui apprend à vous écouter et à vous comprendre.
A vous de jouer !