Enfants et Animaux… Mode d’emploi pour que tout se passe bien

Cette semaine, soirée avec des amis et leurs enfants. Ce week-end, je garde mon neveu. Ces vacances, je reçois ma sœur, son mari et ma nièce…

Oh lala ! Comment faire pour que tout se passe bien avec mon chat et/ou mon chien d’amour ?

Les maladresses, les situations qui deviennent compliquées pour finir par tourner au vinaigre, les tensions qui apparaissent, gâchent la soirée voire pire, l’amitié… C’est toujours frustrant. On se demande ce que nous aurions dû faire, dire ou mettre en place.

Voici quelques clés pour que la rencontre et les échanges se passent bien entre les enfants et vos animaux. De quoi continuer à remplir votre boîte à outils du parfait humain de chat et de chien ! 🙂

Avant l’Arrivée des Enfants.

* Que notre animal soit familiarisé ou non avec les enfants, nous devons lui offrir la possibilité de se soustraire d’une situation qu’il jugerait inconfortable, difficile ou encore inquiétante etc. pour lui.

* Vérifions que son lieu de couchage ne se trouve pas dans le passage. Qu’il ne soit pas trop près non plus du canapé : un enfant qui joue dessus, s’y jette où en s’y lève trop vite pourrait tomber sur le chien, le bousculer par mégarde, ou simplement lui faire peur.

* Pareil pour la zone alimentaire du chat/ d’abreuvement du chien. Ne pas hésiter à déplacer ces zones le temps de la présence des invités, pour éviter toute tension. Ne pas laisser la gamelle de son chien.

Ne pas hésiter à préparer une pièce « refuge » dans laquelle tout le nécessaire de son animal y sera placé. Celui-ci pourra alors s’y installer s’il y a trop de tension partout ailleurs. Ou s’il souhaite simplement un peu de tranquillité.

* Pour son chat : vérifier qu’il ait suffisamment de cachettes.

* Si son chat/chien est de nature inquiète, sensible au bruit etc. Demander aux invités de ne pas sonner mais de frapper à la porte. Leur demander également, surtout aux enfants, de ne pas aller tout de suite vers le chat/ chien.

* On ne rassure pas son chien/chat. On ne le retire pas de sa cachette non plus. L’effet serait tout le contraire de ce qui était souhaité.

C’est l’Heure. Les Enfants sont là.

* Ce que nous devons expliquer à nos jeunes invités.

Qu’ils soient nos propres enfants, nos neveux, les enfants de nos amis ; qu’ils restent quelques minutes, plusieurs heures, toute une journée ou même plusieurs jours ; il y a quelques consignes à expliquer. Elles permettront ainsi, que la confiance et le respect s’installent rapidement :

  • On ne caresse pas, on n’embête pas, on ne bouscule pas etc. un animal qui dort. Déjà parce que c’est normal. Ensuite cela s’appelle du respect. Enfin, car son chien/chat, dans la surprise, la peur, la conviction d’un danger imminent, peut adopter un reflexe, tout à fait légitime, d’une réponse agressive pour se protéger… Et une morsure ou un coup de griffes, encore plus si cela est mal placé, n’a rien d’agréable… Cela peut même être extrêmement grave !
  • Pour les mêmes raisons, on n’importune pas, on ne titille pas, on ne tire pas la queue ou les oreilles, on ne court pas derrière, on ne crie pas dans les oreilles, on ne l’utilise pas comme une poupée ou un cheval, on ne se couche pas dessus, on ne le tape pas « pour jouer », on ne le traine pas… Si l’enfant a envie de jouer avec le chien ou le chat : cela doit toujours se faire en présence de son humain. A nous de bien prendre le temps de bien expliquer Comment Jouer ou simplement faire un câlin. Cela permettra également de faire cesser la séance de jeux, ou de caresses, si on détecte de la tension (peut-être mal gérée à ce moment là) de son animal.
  • Si notre chien/chat est caché : on le laisse. Personne ne va le chercher.
  • Chacun ses jouets ! Les enfants ne jouent pas avec les jouets (ni avec le panier, les gamelles, les bols etc) de notre chat/chien et cela est réciproque.

 

* Mais alors ? Comment faire pour BIEN caresser le chat et/ou le chien ?

Pour que les échanges se fassent SUPER BIEN, dans le respect et la confiance de tous, il y a deux choses à BIEN faire :

  • Ne pas être intrusif : On n’impose pas le câlin, on n’oblige pas la caresse, on ne force pas le contact,
  • On propose simplement au chat et/ou chien la caresse. S’il en a envie et qu’il vient au contact, la caresse se fait, sinon tant pis ! Pas grave ! On recommencera plus tard ! Après tout, les enfants (et nous aussi d’ailleurs) on n’a pas toujours envie de câlins dans le dos, de chatouilles sous les bras, du bisous baveux sur le front, du tirement de peau sur la joue… Bref ! Nous sommes vraiment bien placés pour comprendre qu’il ne faut pas forcer !

 

* Le repas de mon chat/chien.

C’est l’heure du repas pour mon chat. Un chat doit pouvoir manger en libre-service. Il doit donc pouvoir avoir accès à sa nourriture (et son eau), à tout moment. Vérifier que sa gamelle soit placée dans un lieu tranquille et en toute sécurité. Pour l’occasion, ne pas hésiter à multiplier les zones alimentaires et, pourquoi pas, en proposer également une en hauteur.

C’est l’heure du repas pour mon chien. C’est important de ne pas négliger cet instant malgré les invités, la fête ou simplement la soirée tranquille avec un(e) ami(e). Surtout lorsque des enfants sont présents.  Au contraire, cela doit être un moment toujours aussi serein et tranquille pour notre chien, où il peut manger sans inquiétude ni tension.

  • Si le lieu habituel est, à ce moment là, inaccessible dans ces conditions (car les invités s’y trouvent, les enfants y jouent ou passent régulièrement…) : Proposer à notre chien, exceptionnellement, un endroit plus reculé et paisible, où il ne sera dérangé par personne. Cela évitera également qu’il se sente soudain en danger et adopte une réponse agressive dans le but de se protéger. Ne pas oublier d’également y placer son bol d’eau.
  • Ce n’est pas à notre invité, encore moins à l’enfant présent, de déposer la gamelle. Pas la peine, en réalité à éviter, que l’on soit accompagné pour sa distribution alimentaire. Toujours dans le but d’éviter des tensions. On fait comme d’habitude. Tout simplement.
  • Et nous laissons manger notre chien, tranquillement, sans l’importuner, sans crier juste à côté, sans venir l’interrompre. Si, malgré tout, il y a doute quand au fait qu’il puisse être dérangé, il ne faut pas hésiter à fermer légèrement, ou complètement la porte le temps de son repas.
  • Une fois le repas de notre chien terminé, il est important d’enlever sa gamelle afin d’être sûr que les enfants ne s’amusent pas avec.
Et Sinon.

On ne laisse pas, jamais. J’insiste, vraiment jamais, l’enfant seul avec notre chien. Jamais. Surtout si c’est l’une de leurs premières rencontres. Et même s’ils se connaissent bien. Jamais.

Car même si notre chien est « le plus doux et gentil du monde, qu’il adore les enfants et que c’est une vraie pâte, d’ailleurs la dernière fois, le petit Louis est tombé dessus et s’est mis à lui tirer les oreilles et bien tu sais quoi, mon chien d’amour n’a absolument pas réagi… ! »… Il y a quand même un risque. Toujours. Il suffit que ce jour là, la tension n’est pas gérable, que justement il a mal à une oreille, qu’il vient d’avoir très peur…

Notre chien est un être-vivant, donc un être imprévisible. Pourquoi tenter l’accident ? Pourquoi prendre un risque inutile ? Pourquoi risquer santé et vie (de l’enfant comme de son animal d’ailleurs) ? Il vaut mieux prévoir que guérir et donc : On ne laisse jamais un enfant seul avec son chien. Je recommande d’ailleurs la même chose pour le chat.

Pour tous nos animaux. Et bien oui ! Au final, la plupart des recommandations ci-dessus peuvent être appliquées à l’ensemble de nos animaux, en adaptant parfois un peu !

 

Je vous souhaite un bon moment avec vos ami(e)s, famille, enfants, chats, chiens, et tout le toutim !